Fédération départementale de Pêche de Moselle

MENU

Vous êtes ici : Accueil / Connaître pour mieux protéger / Les écrevisses en Lorraine

Connaître pour mieux protéger

Les écrevisses en Lorraine

Depuis plusieurs décennies, la distribution des écrevisses a connu de profonds bouleversements notamment par l’introduction d’écrevisses exotiques envahissantes provenant du continent nord-américain.

Le nombre d’espèces d’écrevisses exotiques envahissantes présentes en Lorraine est maintenant équivalent à celui des espèces indigènes. Il est aujourd’hui facile de prédire leur dominance définitive si rien n’est fait pour protéger les espèces natives que sont l’écrevisse des torrents, l’écrevisse pieds blancs et l’écrevisse à pattes rouges.

La Moselle héberge ces trois espèces mais elles sont en voie d’extinction notamment par la perte de leur habitat, la détérioration de la qualité de l’eau, le changement climatique et, plus important, les maladies introduites comme la peste des écrevisses véhiculée par les trois écrevisses exotiques envahissantes : l’écrevisse de Californie, l’écrevisse américaine et l’écrevisse de Louisiane. Ces espèces agissent comme vecteurs de la peste lorsqu’elles rencontrent les écrevisses autochtones.

L’homme peut aussi transporter l’agent pathogène responsable de cette maladie (Aphanomices astaci, petit champignon flagellé), par le déplacement de boue accrochée aux bottes du pêcheur.

 Que faire pour sauver les écrevisses autochtones ?

  • pêcher les écrevisses non autochtones,
  • désinfecter (eau de javel fortement diluée par exemple) et faire sécher le matériel de pêche (balances, bottes,…) avant chaque utilisation,
  • ne pas déplacer les écrevisses exotiques,
  • éviter la pêche dans l’eau et les empoissonnements dans les secteurs connus à écrevisses,
  • propager ce message nécessaire pour la protection des espèces autochtones.

Les quatre Fédérations de pêche lorraines se sont donc engagées depuis le 1er juin 2010, afin de réunir le plus d’informations possibles sur la distribution des différentes populations d’écrevisses. A terme, cette étude permettra de mettre en place une gestion astacologique adaptée. En parallèle, les Fédérations organisent une campagne de sensibilisation sur le thème des écrevisses exotiques envahissantes.

Réglementation de la pêche des écrevisses

L’écrevisse à pattes rouges et l’écrevisse à pattes grêles sont autorisées à la pêche du 23 juillet au 1er août dans les eaux de première et deuxième catégories. La taille minimale de capture est de 9 cm du rostre (tête) au telson (à la queue).

La pêche des écrevisses non autochtones est autorisée pendant la période d’ouverture de la truite en première catégorie et toute l’année en deuxième catégorie, sous condition d’être détenteur d’une carte de pêche. Il n’y a pas de taille minimale de capture.

La balance de diamètre inférieur ou égal à 30 cm, au nombre de 6 maximum par pêcheur, est le seul mode de pêche autorisé.

Rappel : ces espèces sont susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques : elles ne doivent donc pas être introduites, quelque soit leur taille, elles ne doivent pas être relâchées et le transport vivant n’est pas recommandé. Le transport de l’écrevisse de Louisiane vivante est interdit.

Vous pouvez télécharger le guide d'identification des écrevisses en France en cliquant sur le lien ci-dessous:

Guide d'identification des écrevisses en france

Les Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA) en Moselle

>> Les AAPPMA

Votre carte de pêche
en quelques clics !

www.cartedepeche.fr

Fédération de la Moselle pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

Adresse
4, rue du Moulin
57000 Metz Magny

Email
federationpeche57@orange.fr

Téléphone
03 87 62 50 08
ou le 09 77 70 83 17 (répondeur)

Fax
pas de fax

Retour